Le court métrage

 

La réalisation, la distribution, la vidéo

 

Le story board 

Sur une idée de Christophe Morand (notre Riff) et Bruno Darbon 
Storyboard de Bruno Darbon. 

© The Sweet Transvestites - Tous droits réservés pour tous pays

  1. Capture : scène de début du film : travelling arrière en clocher d’église. L’image descend jusqu’à la porte, on finit la capture au moment ou les portes commencent à s’ouvrir.
  1. Plan fixe sur les portes de l’église près du Galande, les deux perso du cast représentant Brad et Janet sortent
  1. Gros plan de Brad et Janet, image fixe.
    Fondu enchaîné avec gros plan de Brad et Janet du cast, image fixe.

  2. Les perso du cast apparaissent en image fixe ds la même position que ceux de la capture, l’image s’anime

  1. Un cache noir laissant apparaître l’image à travers un rond se resserre sur le visage de Brad, s’arrête pour ne laisser à voir que le visage de celui-ci, toujours en image fixe.

    5bis. L’inscription «ASSHOLE » apparaît comme avec un coup de tampon - > NOUVELLE VERSION : une bouche en 3d anamorphosée donne le mot, qui sort d’entre les lèvres et vient s’inscrire sur l’écran
  1. Le cache se retire, emportant avec lui l’inscription et laissant réapparaître la scène dans sa totalité.
  1. Le cache revient, se centre sur le visage de Janet
  1. L ’inscription « SLUT » apparaît (idem 5bis)
  1. Le cache se retire (idem 6)
  1. Transition par effet de volet 4 cotés
  1. Plan fixe sur l’intérieur de la voiture, à travers le pare-brise. B&J rentre dans le champs en entrant dans la voiture. Les portières claquent
  1. Gros plan sur B&J s’installant dans l’habitacle, B fait le geste de mettre le contact
  1. au bruit du démarrage de la voiture, transition en tourbillon
  1. La voiture freine devant l’entrée du Galande, dans un crissement de pneus. La moto est en partie dans le champ, Columbia et Eddie sont assis dessus, enlacés.
  1. Columbia se retourne brusquement pour fixer la voiture. Plan rapide
  1. Plan rapide et successif : Eddie se retourne et fixe la voiture…
  1. Columbia se retourne elle aussi
  1. Plan rapproché de C&E qui se regarde l’un l’autre, haussement d’épaules
  1. Plan figé : l’inscription « hamburger » apparaît sur E (idem 5bis)
  1. Plan toujours figé : L’inscription « groupie » apparaît sur C (idem 5bis)
    les inscription sortent du champs par trajectoire vers la gauche et la droite.
    l’image se ranime, E&C se réenlacent
  1. Travelling arrière rapide, la scène couvre E&C qui s’embrassent et B&J qui entrent dans le Galande.
    transition par volet 4 cotés
  1. Plan rapproché de B&J, image qui se fige
  1. Fondu enchaîné avec le même plan mais avec les B&J
  1. Sur le même plan qui s ‘anime, on voit J qui se raidi soudain
  1. Travelling arrière assez rapide, qui dévoile une   scène englobant B&J (plan américain) et le Dr Scott dans son fauteuil roulant en bas à gauche.
    celui-ci est en train de soulever la jupe de J., qui le regarde l’air à la fois furieuse et horrifiée, de même que B., outré

  1. Même cadrage, Riff apparaît brusquement, s’interposant entre B&J en les bousculant (ils ne doivent pas quitter le champs)
    le Dr Scott se tasse sur son fauteuil, apeuré.
  1. Riff regarde le Dr Scott, l’air sadique. Celui-ci se tasse encore plus. B&J, toujours dans le champs,   de se protéger
  1. Riff fait signe de la main et du doigt à B&J de le suivre, en les regardant successivement, et sort du champs
  1. Riff fait signe de la main et du doigt à B&J de le suivre, en les regardant successivement, et sort du champ
  1. B&J se regarde brièvement et s’avancent
  1. Les silhouettes de B&J commencent à remplir le cadre
  1. Brad finit par masquer complètement la caméra
  1. B&J réapparaissent de dos, face aux portes menant à la salle, qui s’ouvrent brusquement sous la poussée de Magenta qui apparaît alors au centre de l’image
  1. B&J on un léger mouvement de recul, et s’arrête net en fixant Magenta
  1. Riff surgit alors (il était à côté des portes, masqué en partie par B&J), et saisit B&J pour les propulser vers l’avant
  1. Toujours filmé de dos, on voit Riff forcer B&J à avancer à grand renfort de gesticulations et de poussées dans l’escalier qui descend vers la salle
  1. S’ensuit une scène avec montage de plan comprenant des gros plans de Riff, l’air méchant et vindicatif, les visages apeurés de B&J l’un après l’autre, des plans en contre-plongée, des plans de dessus et des plans latéraux (filmé depuis la porte de la cabine de projection, située au milieu de l’escalier).
    L’effet escompté est une mêlée indescriptible de gestes, bourrades et vociférations.

  1. Plan rapproché fixe : Brad se retrouve brusquement cloué au mur par des bras tendus dont les mains plaquent Brad par les épaules au mur
    effet d’arrêt soudain de la dégringolade dans l’escalier
  1. Gros plan très rapide du visage de Brad qui pousse un petit cri apeuré
  1. Gros plan très rapide de Franck, l’air vicelard
  1. Janet tombe dans des bras couverts de bandelettes, on ne voit pas le personnage qui la réceptionne
  1. Gros plan rapide du visage de Janet qui pousse un cri
  1. Gros plan rapide du visage couvert de bandelettes de Rocky, qui marmonne sous ses bandages
  1. Cadrage sur la scène complète, Riff et Magenta entrent dans le champs par les cotés, Franck relâche B et garde les mains en l’air, l’air à la fois dédaigneux et sourire sardonique au coin des lèvres, Janet se relève promptement pour échapper aux bras de Rocky, B&J se resserre au centre de la scène, encerclés par les 4 autres personnages
  1. Riff et Magenta s’avancent alors de nouveau pour bousculer B&J et les obliger à reprendre la descente de l’escalier, F et R se collant aux murs pour les laisser passer, Franck en les regardant d’un sourire narquois
  1. Le « cortège » passe en plan latéral pour disparaître du champs tandis que Franck ferme l’image par un mouvement de cape et de menton très théâtral
  1. T ransition en tourbillon
  1. B&J entrent brusquement, de façon identique à celle du film
    (en fait la scène doit être tournée de la salle vers le couloir, les portes s’ouvrant dans ce sens)
 
  1. Transition par volet descendant : l’image puis la scène capturée au cours de Time Warp démarre

THE END


« Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle sans le consentement de l'auteur ou des ses ayant droits ou de ses ayants causes, est illicite »
Cette représentation ou reproduction, par quelque procédé que ce soit, constituerait donc une contrefaçon sanctionnée par les articles 425 et suivantes du Code pénal.

cast@sweet-transvestites.com