The Rocky Horror Picture Show

 

Les références

Something went wrong for Fay Wray...

 

Fay Wray
1907-2004

Actrice d'origine canadienne, née Vina Fay Wray, le 15 septembre 1907 en Alberta. Peu après, sa famille émigre en Arizona, puis dans l'Utah avant de se fixer à Los Angeles. Elle commence à faire de la radio au début des années vingt et apparaît à la même époque dans quelques courts métrages muets. A partir de 1926, elle devient l'héroïne virginale et apeurée de petits westerns de série B. C'est alors qu'Erich Von Stroheim lui offre la chance de sa vie en lui confiant le principal rôle féminin de La marche nuptiale. A l'orée de la gloire, elle devient la partenaire des grands " amoureux " de l'époque: Gary Cooper, Fredric March, Clive Brook, William Powell ou Ronald Colman. Puis, insensiblement, sa carrière bifurque vers le fantastique: le sculpteur bafoué Lionel Atwill en tombe amoureux fou dans Masques de cire : elle est traquée, en compagnie de Joel McCrea, par le dément Leslie Banks dans La chasse du comte Zaroff ; et surtout se trouve confrontée au " plus grand et au plus ténébreux séducteur d'Hollywood ", le singe géant de l'immortel KING KONG. Mais loin de la mener au vedettariat, sa relative spécialisation dans le genre horrifiant la cantonne de nouveau aux petites productions et elle a toutes les peines du monde à trouver un emploi dans des films " de prestige " comme Viva Villa ! Après une gloire éphémère, elle risque de retomber dans l'oubli à cause de la pauvreté des rôles qu'on lui propose. Naturalisée américaine en 1935, elle part la même année tourner quelques films à Londres.

Rentrée aux États-Unis en 1936, Fay Wray continue de mener une carrière modeste dans des films indignes de son talent. Son désarroi est d'autant plus grand qu'elle montre de nettes ambitions littéraires. En 1928, elle a épousé l'auteur dramatique John Monk Saunders dont elle divorcera en 1938 et qui se suicidera peu après. Elle a écrit, en collaboration avec Sinclair Lewis, " Angela is Twenty-Two " qui sera jouée en 1939 à Detroit puis à Chicago, et fera l'objet d'une adaptation au cinéma dirigée par Felix Feist en 1944 (This is the life). En 1942, elle épouse en secondes noces le scénariste Robert Riskin, collaborateur entre autres de Frank Capra, et abandonne le cinéma pour se consacrer à sa famille (elle a une fille de son premier mariage et deux enfants du second). Mais la tragédie guette : en 1952, à la suite d'une opération au cerveau, son mari reste paralysé (il mourra en 1955 sans jamais avoir quitté son lit).

Fay Wray recommence en 1952 une carrière d'actrice d'âge mûr en incarnant des mères de familles. Elle se retire définitivement en 1958, apparaissant depuis dans des séries télévisées. Elle a refait sa vie en compagnie d'un neurochirurgien célèbre. L'ironie du sort a donc voulu que cette comédienne intellectuelle qui se produisit régulièrement sur les scènes de théâtre et sous la direction de quelques-uns des plus grands cinéastes, demeure à tout jamais dans la mémoire des cinéphiles pour une composition très conventionnelle et sans réelle valeur dramatique, héroïne très passive de King Kong, avant tout célèbre pour ses truquages et son potentiel de rêveries.

Philosophe et pleine d'humour, Fay Wray constate: " Quand je suis à New York, je regarde l'Empire State Building avec le sentiment qu'il m'appartient... ou vice-versa ! "

Elle est décédée le 8 août 2004 dans son appartement de Manhattan à l'âge de 96 ans.

Filmographie

1923
Gasoline love
1925
The coast patrol
1926
The wild horse stampede
Lazy lightning
The man in the saddle
1927
A one-man game
Loco Luck
Spurs and saddles
1928
Les pilotes de la mort
La rue du péché
The first kiss
La marche nuptiale
Mariage de Prince
1929
Les quatre plumes blanches
L'assommeur
Pointed heels
1930
Behind the make-up
Paramount on parade
The Texan
The border Legion
The sea God
1931
Le loup du ranch
Dirigeable
The finger points
Not exactly gentlemen
Captain Thunder
The unholy garden
The lawyer's secret
1932
Stowaway
Le docteur X
La chasse du Comte Zaroff
1933
The vampire bat
Masques de cire
King Kong
Le trésor des mers
La profession d’Ann Carver
The woman I stole
The Big Brain
Un dimanche après-midi
Shanghai madness
Les faubourgs de New York
Master of men

1934
Lit n° 5
Madame Spy
The Countess of Monte Cristo
Viva Villa !
Les amours de Cellini
Black Moon
La femme la plus riche du Monde
Cheating cheaters
Usine à scandales
Traques
1935
Mills of the Gods
Le clairvoyant
Come out of the pantry
1936
When knights were bold
A la poursuite d'un cœur
They met in a taxi
1937
Idole d'un jour
Murder in Greenwich Village
1938
Le secret du jury
Chasseurs d'espions
1939
Navy secrets
1940
Wildcat bus
1941
Melody for three
La famille Stoddard
1942
Not a ladies'man
1953
Le trésor du Guatemala
Le joyeux prisonnier
1955

La toile d'araignée
Une femme diabolique
1956
Colère noire
1957
Crime of passion
Rock, pretty baby
1958
Dragstrip riot
Summer love

Fay Wray Fay Wray Fay Wray
Fay Wray Fay Wray   Fay Wray
Fay Wray   Fay Wray   Fay Wray  
Fay Wray et Claude Rains Fay Wray et Claude Rains   Fay Wray à 91 ans
Fay Wray et Claude Rains  dans "Le Clairvoyant" en 1935 Fay Wray en mars 1998 
au 70e Academy Awards 

D'autres sites sur Fay Wray

The Fay Wray pages

Fay Wray Photo Gallery

Précédente Suivante

cast@sweet-transvestites.com